Cocon d’amour

 
cocondamour.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Amour si pur
moments si durs
passés loin de toi…
tu fais vibrer mon corps
chanter mon coeur
au rythme d’Ahidous
que tous deux aimons
Je te fais danser, avec l’épée,
avec le sabre ;
de tes épaules que tu agites,
je te fredonne un chant d’amour,
son courant te parcourt
et tu agites avec frénésie
ton corps brûlant d’amour
pour moi.
Tes yeux déchirent l’air
qui nous sépare
lèvres tremblantes,
d’un baiser ardent, je te réponds
car tout mon être,
fredonne pour toi :
je t’aime…,
tissé de nuit, en fil de soie.
Dans mon cocon je te capture
tisse d’autres fils pour te garder
longtemps caché
loin des regards jaloux
qui nous épient.
Dans mon cocon, je te tiens chaud,
tu me regardes intensément
de ton odeur
je trouve ardeur
de ta sueur
au parfum des fleurs
de tes deux mains
tu prends ma tête
que tu caresses
effleure ma bouche de ton index
rapproche ton nez de mes narines
pour respirer le même air
que moi ;
de ton front humide
tu caresses longtemps, mes oreilles glacées
qui se réchauffent, aux murmures intenses
de ton amour, si pur pour moi.
En chrysalides, on se tortille
moment venu de quitter le nid.
En papillons, nous voltigeons
semons l’amour avec éclat
et que pétillent d’autres coeurs aussi !

                                                           Fouzia ALAMI